Split with Kruzenshtern I Parohod

by Vialka

/
  • Digital Album
    Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $5 CAD  or more

    You own this

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Packaged in LP sleeve with cover art by Igor Krutogolov.

    Includes unlimited streaming of Split with Kruzenshtern I Parohod via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    edition of 400  4 remaining

      $15 CAD or more 

    You own this  

     

  • Full Digital Discography Full Digital Discography

    Get all 27 Vialka releases available on Bandcamp and save 50%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Snow Moon, Farewell Body Bags, Hell's Hollow, Split, Kereta Malam, Easy Vegan Cooking, No Thanks/Ultrason, Secondhand Guitar, and 19 more. , and , .

    Purchasable with gift card

      $46.50 CAD or more (50% OFF)

    You own this

     

  • Compact Disc
    Compact Disc (CD) + Digital Album

    Packaged in jewel case with cover art by Igor Krutogolov.

    Includes unlimited streaming of Split with Kruzenshtern I Parohod via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Sold Out

1.
Bamako 05:45
Les rêveurs ont vu l’océan Au Mali. Ils montèrent sur les paquebots Du Mali. Avec leurs moutons, leurs chèvres et leurs vaches Bossues; Ils voguèrent jusqu’à Paris. Après une traversée de misère, Les boubous éclatants débarquent Dans le stress du sale Paris Qui les rendra bientôt malades. Ils danseront sur les Champs d’Elysée Où paissera leur drôle de troupeau. Ils vomiront le chocolat Que la France leur avait promis. Les nomades du désert Ont grimpé sur leurs chameaux Le dos droit Le regard droit Partirent.
2.
Nanaimo 06:23
Tu es né il y a trente ans Sur une île paradisiaque Où les arbres millénaires Sont déportés par milliers A la fabrique Qui produisait le papier Sur lequel s’inscrit ton nom Ca y est, tu existes. Tu as grandi simplement Sans trop écouter les profs Ni tes immigrés d’parents Pourtant sympathiques Qui t’ont appris a aimer A lire tous les livres De la bibliothèque de quartier Et A jouer d’la musique Un jour tu as atterri Oh ciel! Dans mon lit Avec ta musique Je ne dormais plus Non à cause du ronflement Mais du raffut Des tes Poumons Asthmatiques Mais une nuit d’hiver Après une série de concerts Où tu avais fumé Le tabac des autres Après un voyage à Milan Cuvette industrielle Ta peau avait pris Le teint de la cendre Et je n’entendis plus Le wheeze de ta respiration Enfin, pas plus que dans Le trou du cul d’un mort Alors on t’a emmené A l’hôpital on t’as sauvé Tu es parti sans payer Et tu es revenu Drogué!
3.
Quelque part Très, très loin Se trouve une île merdique. Une île qui n’a pas de nom, Une île qui ne mérite pas qu’on lui donne un nom, Une île merdique avec une forme merdique. Sur cette île merdique, pousse des palmiers qui ont aussi une forme merdique. Et les palmiers donnent des noix de coco qui ont une odeur de merde. Des singes merdiques vivent dans les arbres. Et ils adorent bouffer le noix de coco qui puent. Apres quoi ils chient la pire des merdes. La merde tombe sur le sol et fabrique Des tas de merde. Ce qui rend les palmiers merdiques qui leur poussent dessus encore plus merdiques. C’est un cercle infini.
4.
Gothenburg 04:12
Elle m’a emmenée à l’endroit où le passé, le présent, le future sont les mêmes. Elle m’a fait tourner sur moi-même. Elle m’a fait tourner sur moi-même. Elle m’a fait tourner sur moi- Au pied d’une dune en herbe Où déferle Une horde de sabots sauvages Au pied d’une colline de sable Où mortelle Ment se chassent les races en rage Une demeure de bois là-haut Tout là-haut Des bruits de fête du village J’y cours j’y rencontre Cette mère. Elle m’a emmenée à l’endroit où le passé, le présent, le futur sont les mêmes. Elle m’a fait tourner sur moi-même. Elle m’a fait tourner sur moi-même. Elle m’a fait tourner sur moi- Une douleur violente au dos Je ne veux pas savoir qui m’a poignardée. Elle m’a emmenée à l’endroit où le passé le présent, le futur sont les mêmes. Elle m’a fait tourner sur moi-même. Elle m’a fait tourner sur moi-même. Elle m’a fait tourner sur moi- Je me suis écroulée. Elle m’a tenu la main Au-delà du moment où.
5.
This was in the afternoon There were men, women and children, Lodged in cabins just outside the town, They claimed and received The rum. In the evening Hearing a great noise, The cops walked out to check it out. Savages had made A great bonfire In the middle of the square They were all drunk Quarreling and fighting Yelling and running and beating one another with Firebrands Yelling and running and beating one another with Firebrands (x4) Unable to appease This extraordinary tumult The cops retired to their stay But in the night Savages came back Demanding more rum. The cops agreed To give them the rum Knowing that it’d destroy Their people.

about

Auris Media
aum-011/016 / via-004/011

credits

released October 1, 2006

Eric Boros - baritone guitar, voice / Marylise Frecheville - drums, voice. All music by Vialka; words by M. Frecheville, except Singes Merdiques by Haruki Murakami. Produced by Vialka, Victor Levin & Udi Koomran. Recorded & Mixed by Udi Koomran. Recorded on the last day of our three month around the world tour 2005.

license

tags

about

Vialka

Vialka is a DIY laboratory for creativity through sonic and topographical exploration.

contact / help

Contact Vialka

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account